Jean-Marie Domenach, 1948, écrivain

, par Les Dessous de Bruxelles

« La fédération des peuples d’Europe, l’abandon des souverainetés nationales était jusqu’à maintenant le rêve le plus hardi des hommes de gauche […] Aujourd’hui, les Etats-Unis d’Europe ont pour eux toute la réaction. »

« Ils ont tous en commun, disent-ils, le même amour de l’Europe. En réalité, ils ont tous en commun d’abord la haine du communisme, qui est haine intellectuelle du marxisme chez les uns et simple haine de classe chez les autres »

(publié en 1948 dans la revue Esprit, cité dans l’Europe sociale n’aura pas lieu)