Un trader pronostique l’écroulement de la zone euro (BBC)

, par Les Dessous de Bruxelles

Une interview du trader Alessio Rastani sur BBC, qui pronostique la chute prochaine de l’euro... Et distille des conseils sur comment faire de l’argent sur l’effondrement de l’économie (traduction Attac TV).

« Alessio Rastani : C’est la peur qui règne désormais sur les marchés. Les investisseurs, les gros investisseurs, ceux qui ont un temps d’avance, je parle des fonds d’investissements, des institutions financières… ils ne croient pas en ce plan de sauvetage.

En fait pour eux, le marché est foutu. Ils savent que les bourses ne vont pas s’en remettre ; l’euro, vous savez, ils n’en ont plus grand chose à faire. Ils sont en train de transférer leur argent vers des valeurs plus sûres, comme les bons du trésor, les obligations à long-terme et vers le dollar... donc, ça ne marchera pas. »

« BBC : On entend sans cesse que, quelles que soient les mesures que les politiciens suggèrent, celles-ci s’avèrent maladroites ; et jusqu’à maintenant cela semble avéré. Pouvez-vous nous dire exactement ce qui satisferait les investisseurs et les rendrait plus confiants ?

AR : C’est une bonne question. Personnellement, peu m’importe. Je suis un trader ; je me fiche de ce qu’il faudrait faire. Tout ce qui m’intéresse, ce sont les opportunités pour faire de l’argent. En fait la plupart des traders se fichent de la manière de remettre à flot l’économie et de faire en sorte... que les choses fonctionnent.

Notre boulot, c’est de faire de l’argent, et, personnellement, ça fait des années que je rêve de ce moment... Il faut que je vous fasse une confession lorsque je vais me coucher je rêve toutes les nuits d’une autre récession, je rêve d’un autre moment comme celui-là ; pourquoi ? parce que les gens ne s’en souviennent peut-être pas, mais la dépression des années trente, après la crise de 1929, ce n’était pas seulement l’effondrement du marché, il y avait des gens qui s’étaient préparés pour faire de l’argent sur cet effondrement.

Je pense que tout un chacun peut faire ça ; pas seulement les gens qui sont au courant, tout le monde peut se faire de l’argent, c’est une opportunité. Quand le marché s’écroule, quand l’euro et les grandes bourses s’écroulent si vous savez quoi faire, si vous avez un plan bien préparé, vous pouvez récupérer un bon paquet d’argent par exemple via des stratégies de couverture ; ou encore en investissant dans des bons du trésor. Ce genre de choses…

BBC : Si vous pouvez voir les gens autour de moi, leur mâchoire tombe littéralement à écouter ce que vous dites. Je veux dire : nous apprécions votre franchise, mais cela ne nous aide pas pour autant ni le reste de la zone euro.

AR : Ecoutez je vais vous dire, vous qui regardez cette émission, cette crise économique c’est comme un cancer, si vous restez là à ne rien faire, en pensant que tout va s’arranger le cancer va grandir et ce sera trop tard. Ce que je veux dire à tous, c’est : préparez-vous. Croyez-moi ce n’est pas le moment d’attendre avec candeur que le gouvernement arrange les choses : les gouvernements ne dirigent pas le monde. Goldman Sachs dirige le monde.

Goldman Sachs se fiche éperdument des plans de sauvetage et de ses déclinaisons. En fait ce que je veux dire aux gens, parce que je veux les aider : tout le monde peut faire de l’argent aujourd’hui, pas seulement les traders. Il faut juste qu’ils apprennent à faire de l’argent sur ces tendances baissières. La première chose à faire c’est de protéger ses actifs, protéger ce qu’ils ont parce que dans moins de 12 mois, ma prédiction c’est que l’épargne de millions de gens va disparaître. Et ce n’est qu’un début, donc je dirais : préparez-vous à réagir, le risque le plus grand serait de ne rien faire

BBC : Alessio Rastani, merci beaucoup pour cette interview.